mardi 17 février 2009

Zee Carnival 2009





Vendredi matin : Levé à 4h30, contrairement à ce qu je pouvait m'imaginer, je n'étais pas du tout fatigué, j'avais plutôt le peps. L'ambiance était là dans la chambre, on se préparait en vitesse avant de descendre rejoindre les autres filles.

Nous sortons et nous nous dirigons à la station de bus, direction l'Olympia. Arrivé vers les 5h30.
Nous crions de joie pensant être les premières. Erreur, les allemandes étaient juste de l'autre côté, à une autre sortis. Quelques sourire et parole échangé jusqu'à ce qu'on se rende compte à quel point ces filles sont de vrai perfide.
On se fait trimbaler de droite à gauche ne sachant pas réellement ou serait l'entrée (il y en avait trois).
Un duel enragé contre les allemandes, ce qui, soit dit en passant était totalement stupide, puisqu'il n'y avait que nous, d'assez fou pour ce pointer à cet heure-ci.
Puis l'on apprend par l'un des gardes, très sympathique, qui voyait que l'on était la depuis un bon bou de temps, que l'on voulait savoir où était l'entrée.
Il nous dit qu'il va à l'intérieur se renseigner. Il part, 20 minutes plus tard, il revient, ça y est, nous savons ou deffendre notre territoire.

Gros problème, les gens commencent à venir, mais toujours pas signe de la promesse du Zee carnival comme quoi ils ouvriraient plus tôt les portes pour au moins pouvoir prendre les tickets.

Les secondes les minutes, les heures passent très lentement. Trop.
Ca y est, il y a une foule immense. On est dans les tout premier, faisant corps à corps avec les Germans !
Naisna, il faut dire que sans toi, les minutes aurait été définitivement interminable, et grâce à ta détermination, à fait changer en notre faveur beaucoup d'évènements.

Les rideaux se lèvent enfin... nous courront pour entrer, et on nous met directement sur le coter droit..
Et la sous mes yeux, je vois plus de 200 personnes nous filez sous le nez... Je n'en crois pas mes yeux, injustice, dégoût, fatigué, énervé...

Je vais au guichet voir ce qu'il en retourne.. j'apprend qu'ils ont perdu le dossier, que ce n'est pas la bonne carte bancaire..
Je retourne vers les autres, les larmes yeux. Je me rends compte pour aujourd'hui que c'est foutu.
A ce moment là, je me mets à pleurer, je n'en peux plus, à bout de force, voir son rêve défiler sous ses yeux à la vitesse d'un éclair, je regarde les filles. Je ne comprends pas comment elles font pour être aussi forte, pour ne pas pleurer.
Plus j'y pense, et plus je pleure, dépiter.
Finalement on à les billets. On entre enfin dans l'Olympia.
Nous marchons doucement.. Je ne veux plus rien savoir.
Je vois la queue immense pour ShahrukhJi. écœurant d'avoir louper ça. On se pose toute par terre, à coter, je me fichais complètement du faite qu'on puisse gênée.

Nous qui répétions sans cesse, Inch'allah, on le verra.
Et je repensais à ma philosophie, si je ne l'ai pas vu, c'est soit que je ne le méritais pas, que j'avais fait quelque chose de mal dans le passé, ou bien que mon heure n'était pas arrivé, et à l'opposé, que c'était écrit la-haut, et que si Khuda (Dieu) nous à retardé dans cet évènement, c'est tout simplement parce que quelque chose de meilleur nous attendais.
J'était loin de pencher vers cette dernière idée. Je ne voulais plus parler.
mais j'acceptais petit à petit difficilement cette idée, me persuadant que c'était de ma faute, j'aurai peut-être du ou justement ne pas avoir du faire quelque chose dans le passé qui m'amenais à ca.

Finalement, Rajid est venu (un homme faisait partit du Staff du Zee Carnival).
Il nous à dit qu'il tenterait de voir si on pouvait avoir une photo de groupe avec Shahrukh KhanJi.
Ca me faisait bien marrer. Encore des paroles en l'air d'indien, bien qu'il avait l'air sincère, et que je ne le remette pas en cause, je me disais il y a trop de facteur inconnu indépendant de lui faisant que ca ne se fera certainement pas.
D'abord parce que ShahrukhJi n'est pas au courant, ensuite parce qu'il y a eu l'attentat chez lui à Mannat, et puis pour son épaule. Mais je ne doutais pas une seule seconde qu'il dirait non si on lui demandait. Mais ce n'est pas non plus de son ressort, il y a aussi toutes les personnes qui entoure ShahrukJi, ses manageurs, gardes du corps, le directeur du Zee carnival.
Bref, un peu plus tard, Rajid vient nous voir pour nous confirmer qu'il y avait réussi à nous organiser une petite entrevue avec notre King.
Je me forçais à ne pas y croire, de peur d'être une nouvelle fois déçue.
Il nous à dit d'être à l'endroit ou nous sommes posé à deux heures moins le quart pile poil.
Nous n'osons plus partir, de peur de le louper. Louper l'occasion de notre vie.
Il arrive à l'heure, très ponctuel. On nous dit de partir en petit groupe, pour ne pas attirer les regards.
Je les vois partir. Puis il ne nous reste plus que nous, le dernier petit groupe.
Là Anushka arrive sur scène, et parle au publique, mon regard est tout de suite attiré par elle.
Je m'approche de la foule, pour une minute pas plus. Qu'elle est magnifique !!!
Je me retourne pour voir la réaction des autres et la... PLUS PERSONNE
Mon dieu, je n'ai jamais autant paniqué de toute ma vie.
Mon cœur s'est emballé, j'ai cherché de tous les cotés autour de moi dans la foule, personne, je suis allée au toilette parce que je savais que Pardesi y était allé, je cris son nom, je me moque des regards surpris des gens, je ressors, je suffoque, j'en peux plus, je commence réellement à paniquer, je suis seule, tout ca en l'espace de quelques seconde.. Je me dis, ca y est ils sont partis, se sera impossible de les retrouvés, ils ont du partir dans une pièce interdite au public.

Je cours directement vers un homme et une jeune fille habillé en staff de zee, je bafouille, j'en perds mon anglais, je dis que je vous ai perdu, que je ne suis pas anglaise, que je viens de France.
Le monsieur essaye de me calmer, de dire de respirer, encore une fois, je suis au bord des larmes, il me dit de prendre mon souffle de respirer, de prendre mon temps d'aller faire un tour pour essayer de vous retrouvez, et qu'il ne bougerait pas de toute façon.

Mais, MAIS MAIS shut up! j'avais qu'une envie de lui dire ça, et pourtant il était adorable, mais je pouvais absolument pas lui dire que justement je n'avais pas de temps à perdre parce que justement j'aurais l'occasion de ma vie de voir Shahrukh en comité privé.

ET LA , révélation, je me rappelle du bar dont vous aviez parlé, que vous attenteriez probablement la-bas, je demande où sont les bars ici, ils me pointent la direction de quatre bars !!!! MON DIEU !!! 4 bars !!! je n'ai qu'une chance sur 4.
Je file !!! je cours !!!!!
ET LA JE VOUS VOIS !!! MON DIEUUUUUUUUUUUUUU
J'ai cru que j'allais péter un câble, mon cœur continuais de battre la chamade !!!!
Finalement nous montons les escaliers suivit de près par Sanjit. Nous le suivons jusqu'au bout, nous nous posons dans un coin, sagement. Il ne faut pas que les gens d'en bas nous voie. nous posons toutes nos affaires contre le mur. et puis nous discutons. Mon dieu... je me dis ce n'est pas possible !!
Nous attendons, nous avons promis a Rajit de rester calme, de ne pas signer d'autographe et de ne pas le flashouiller.
Il y a un homme assez baraqué, chauve à lunette qui guette l'entrée des escaliers en haut.
Il y a deux homme qui viennent, deux indiens. Un en costard cravate talkie-walkie en main, oreille, la TOTALE avec un autre habillé plus décontracté.
La machine infernal se met en route, la je comprends que c'est du sérieux et que nous allons réellement voir notre ShahrukhJi.
Ils parlent avec Rajid. Quelques minutes plus tard, Rajid se retourne vers nous et nous dit :

" Shahrukh leaved his Hotel now, he will be here in 20 minutes"
(shahrukh vient de quitter l'hôtel, il sera là dans 20 minutes).

Pas possible. Mon dieu, mon cœur s'affole.
Je me suis rendue uniquement après, mais il était déjà en retard pour sa séance de dédicace de 40 minutes xD

Alors je me suis dit, chouette on va le voir avant tous les autres, certes ce peut être une réflexion puéril (il faut dire que j'étais dans un état secondaire) et que finalement il y avait une justice dans tout ça.
J'ai eu foi finalement, après ma crise de nerf passé.

Et la, un peu plus loi, je vois deux adolescente indienne, qui par je ne sais quel miracle on réussi à monter sur j'appellerais ça une sorte de mezzanine.
Elle voyait très bien qu'il se tramait quelque chose. Elle restait là, à guetter. Je me suis dit, non quand même, elle ne vont pas tout gâcher en criant, et peut-être en faisant fuir Shahrukh, I mean, les gardes du corps pourrait très bien l'éloigner d'elles et de nous voyant la situation dégénérer, surtout que les 20 minutes étaient écouler et qu'il pouvait débarquer d'une seconde à l'autre !!!!

Et là, l'Indien avec l'oreillette et le talkie-walkie se dirigent vers elles, et leur demande de quitter la passerelle et de descendre.
Bien que les deux filles lui faisaient les yeux doux, impassible, elles finissent par descendre et....
REMONTER quelque seconde plus tard.

Et là, DIRECT , ça fait tilt dans ma tête.
Si elles sont remonté aussi rapidement, ce n'est pas pour essayer de revenir, mais parce que le garde d'en bas des escaliers leur on ordonner de remonter car shahrukh khan était en train de monter ces fuck*** escaliers !!!!
Mon cœur bat a mes tympans.

Je ne sais pas si j'ai idéalisé cette scène, mais je vous la décrit telle que je l'ai vu.
Deux gardes du corps arrive a l'embrasure de la porte, puis trois... puis....

LA, LUI, ENTOURE DE DEUX AUTRES GARDES DU CORPS. Habiller en costard cravate noir, avec des lunette noir.
Et comme je me le doutais, une des deux filles crie
Sharuuuuuuuuuuuuuuukh, limite en lui sautant dessus et lui tirant le bras pour lui serrer la main. J'avais mal pour lui.
Je n'arrive toujours pas à y croire, tout ce passe au ralenti les gardes du corps expulse les deux filles, là j'ai tout de même de la peine pour elle, j'aurai certainement fait pareil si j’étais à leur place. Qui ne l'aurait pas fait ?

ShahrukhJi se dirige vers nous, et là, un peu comme dans Don, il retire ses lunettes avec classe, au ralentit.
Première réaction, il est très petit, mais qu'est ce qu'il est beau !
Un détail me choque, il est beaucoup trop maigre, je m'inquiète pour lui, et je vois que je ne suis pas la seule à l'avoir remarque. Si je n'avais pas su pour Mannat et son épaule, je n'aurai jamais deviner qu'il allait mal. MON DIEUUUUU
Il nous fait le salue plusieurs fois avec sa main devant son visage.
Nous, nous étions déjà en position, pour prendre la photo, comme de vrai professionnelle, nous avons su garder notre calme, nous avons été silencieuse.
Il se poste à coter de Maya, et Rajid prend 3 photos.
Il se repositionne en face de nous, et moment de tendresse vis a vis de maya, il lui dépose un baiser sur son front, et ils se chuchotent quelque mots.
Il se relève, et commence à serrer la main de tout le monde.
Moi comme une fille stupide, j'avais ma main tendu vers lui, ça a duré une éternité, j'ai pensé que jamais il ne la serrait. J'étais comme figer.
Et la, finalement il l'a prend, et il me regarde droit dans les yeux. Pendant 3 secondes, j'ai vu ce regard qui nous font toutes craqué. Ce n'était ni un regard avec un sourire ni un regard timide ou attendrissant, c'était un regard transperçant pour ma part, comme s'il voyait qui j'était sous ses vêtements.
Quel moment !
Maya et les autres avaient prévu un petit discours, mais alors que shahrukh était avec nous, j'entends venant du micro en bas sur la scène des dédicaces :

" And now, for you, SHAHRUKH KHAN"

Sauf qu'il était encore avec nous.
Il nous a remercier plusieurs fois, puis est parti.
C'est comme si un ouragans était passé. Je me retourne vers les filles, et le j'en vois plusieurs en pleurs, d'autre affalé par terre.
Je ne pleurais pas, je n'arrivais pas à y croire, j'étais... à l'ouest !!!!

Nous redescendons, pour aller le contempler derrière cette foule, cachant jalousement ce secret et ce moment privilégié que nous avions partager avec lui.
Et là finalement je tilt. Sur scène, et pendant toute la séance de dédicace, il a gardé les lunettes sur ses yeux.
J'ai trouvé son geste très beau de les avoirs enlever pour nous, et de nous avoir regarder. Malgré sa souffrance.

Privilégiés d'une chose aussi précieuse qu'il ne nous a réserver qu'à nous. Il nous a tous quand même bien regarder une a une dans les yeux.

Samedi matin pareil, levé tôt, bataille encore avec les allemandes, mais cette fois-ci on réussi tous à être dans la queue tout au début.
Je le vois, dès la seconde où il a posé le pied sur scène, il a retiré ses lunettes.
Ouf, peut-être un signe qui veut dire qu’il va un chouilla mieux.
Et puis cette foi-ci, je suis au bas des escaliers.
Une dame me dit
« Only 1 autograph »
1 autographe uniquement
Moi « but I don’t know if his pencil is going to work, so i need something else just in case if it doesn’t work »
Mais je ne sais pas si son stylo va marcher (il fallait un marqueur, c’était une affiche en plastique), donc j’ai besoin d’un autre support juste au cas ou ca ne marche pas.
Elle m’a finalement laissé passé avec le poster en 3D de Rab ne bana di jodi, et les dvd de Veer Zara et Chak De ! India .

Un homme est avant moi, en train de discuter avec Shahrukh Khan. Le garde du corps me fait signe de monter les marches. J’hésite beaucoup. Je veux laisser ce moment de privilège d’être seul sur scène à cet homme.
Finalement il part. Je vais pour monter… mais ShahrukhJi regarde l’homme s’en aller, et le publique cri son nom, il leur lance des baisers et leur font des signes.
Je n’ai qu’une envie, lui crier « hey, regarde moi, je suis là !!! «
Finalement il se retourne vers moi, me regarde et me tend le bras. Il passe son bras sur mon épaule me sert contre lui, et ma main vient automatiquement se glisser sur son dos. Je respire son parfum. Il sent bon, très bon . Je dirai que cela sent une eau de Cologne poivré très forte (pour les filles que ça intéresse).
On se dirige vers la table pour qu’il me signe des autographes. Je n’ose pas le regarder dans les yeux. Je lui dis :
« Ap kaise Ho » (déjà je me gourre xD)
« What ? »
« Ap kaise Hai »
« Ah, Thik hu »
(comment allez-vous ?
Pardon ?

Comment allez-vous ?
Ah, très bien.
Il signe le poster « Lots of love Shah Rukh »
Je n’arrive toujours pas à le regarder, je regardfe ses doigts, lui il me regarde, je sens son regard.
Et là , j’ai une réaction assez stupide, et assez égoiste.
Je regarde sa signature et je lui dit :
« Laura «
« Sorry, my arm ? »
“No, laura, my name”.
Je lui dit ca parce que je voyais qu’il allait commencer à signer les deux autres dvd.
« Oh ok. How do you spell it ? »
“L.A.U.R.A”
Alors sur les deux dvd’s j’ai eu le droit à “To Laura, Love Shah »
Je ne sais pas pour vous, mais je voyais qu’il prenait sont temps pour signer des autographes, je pense qu’il voulait nous donner le temps de lui parler.
« Thank you »
Et là il me regarde, et me dit (pas mot pour mot) un peu avec une intonation de timidité, enfin plutôt gêner de me dire ça dans le sens ou je ne pourrai pas comprendre ce qu’il vient de sous-entendre.
« Please, you need take care of yourself in the future, don’t get hurt”

S’il te plait, tu dois prendre soin (dans le sens tu as besoin) de toi même dans le future.

Alors je suis descendu de scène, et ce n’est que après que j’ai tilté ce qu’il m’a dit. Pourquoi m’a t’il dit ça ?
Au début, je pensais que c’était le genre phrase qu’il disait à tout le monde, la petite phrase d’au revoir, sauf que j’ai finis par comprendre où il venait en venir. Enfin il a du certainement le dire à d’autre, il n’empêche .

Dimanche, les allemandes sont cent fois moins déchaîner, je dirai même qu’elles sont devenus sociable. Nous étions beaucoup moins.
Nous sommes arrivés les premières, suivit de peu comme d’habitude par les allemandes.
Il n’y a eu aucune bousculade, aucune tentative de gruge, tout c’est fait dans l’ordre.
Me revoilà de nouveau en bas des escaliers, et j’ai l’impression cette fois-ci que le temps par personne est raccourcit, en plus de cela, il y a une personne avec ShahrukhJi, une personne à coter, en haut des escaliers, et une personne dans les escaliers.

Arrive mon tour, j’ai les jambes flageolante, je n’arrive pas a croire, que c’est peut-être la dernière fois que je le vois de ma vie.
Encore une fois je bloque, je n’arrive pas à aller naturellement vers lui et lui faire un câlin ou/et la bise, on prend une photo, cette fois-ci, sa main que je sens sur moi est beaucoup plus faible. J’ai mal pour lui.

On se dirige vers la table, je lui tends la photos, cette fois-ci, c’est lui qui n’a pas oser réellement me ragarder.

« Thank you so much for coming here »

Je le vois qui m’écoute attentivement en même temps qu’il signe les autographes. Il hoche la tête, en signe de remerciement, et un peu je ne sais pas si c’est de la gène ou timidité.

« But please, be carefull in the future, don’t get hurt »

Il continue d’hocher la tête.
Et puis la, toute timide, et prenant sur moi, faisait un énorme éffort, je le regarde et lui dit :

« Can I have a hug ? ”

...
Il venait juste de finir de signer et hoche de nouveau la tête comme pour dire bien sur.
Et là , il me fait un câlin. Je n’arrive même pas a me rappeler si c’est lui ou moi qui suit aller a sa rencontre. Mais il me parait difficile d’avoir fait le premier pas.
Il sentait moins le parfum.

Je suis redescendu de scène. Ce fut la dernière fois que je le vis.

samedi 24 janvier 2009

Hollydays

So good to be on hollydays !!!!
Voilà moins d'une semaine que je suis libre, ca fait du bien.
J'ai enfin le temps de voir ceux que j'apprécis, jouer à la Wii avec eux toute une journée, parler sans voir le temps passer, passées les nuits sans dormir à essayer de comprendre pourquoi M. a un sommeil aussi agité.
Je ne pourrai jamais me passer de cette drogue, d'eux.
Pourquoi la fac rime forcément avec une vie sociale assez désertique ?
Certes l'on voit les camarades de classes, mais que deviennent ceux avec qui l'on a passé plus de 4 ans ensemble, avec qui on séchait parfois les cours, qui ne vivent pas à plus de 30 minutes de chez toi, ceux que tu peux appeler à 11 heures du soir et leur dire : J'ai pas le moral, on se fait un truc ? Ou allez chez l'un d'eux à des heures pas possible sans prévenir et s'introduire dans son jardin, lancer des cailloux contre la vitre de sa chambre pour qu'il daigne sortir en pyjama et nous suivre dans une nuit qui n'en finira pas ?
La fac me sépare de tout ca. Et ces quelques minuscules jours m'ont permis de ratrapper tout ca.

Merci.

jeudi 25 décembre 2008

<3

Merry Christmas everybody !
Hope everybody had great time, as well as me.
Hope you enjoy the presents and the sonctuous food.
I think I won't eat too much for the next 3 weeks.
It has gone so fast, oh my god.
I don't want to speak about the exams, instead of this, i'll speak about my new room. I mean, I asked Santa Claus to buy for me some beautifull outfit (made in India) for my room. I want to change the design, the wall, I'll put some wall paper, perhaps green or yellow or orange, whatever but not red like I thought at the beginning.
And it will be an "Indian Princess Room" (I hope so).
I had as well some books about India (not surprised) and Pakistan.
I had a Boudha, so cute !I'll make a Hautel inside my room.
Gosh, i'm looking forward to see it ! I mean, start it will be more correct xD
My future plans ? (don't speak about exams, don't speak about exams..)
Tomorrow, I am going to the indian restaurant in Paris with my very good friends.

And to finish, a sum up of the new film of My love, Shahrukh Khan, in is new film (i saw it 3 times in the cinema :p)
" Rab ne bana di JOdi " Dieux créa le couple.

A patchwork of all the songs of the film. Enjoy it !

Notice : Can you see Kajol ? :p

jeudi 9 octobre 2008

Fanaa

नमस्ते ।
मेरा नाम लौरा है ।
मैं हिंदी की छात्र हूँ ।
मैं रेसीफ़ सेह हूँ ।

Namaste

Mera name Laura Hai
Mai Hindi ki chatra Hu
Mai Recife seh hu

mardi 30 septembre 2008

"I have the music under my skin"



Comment bien commencer un article avec de la musique et une magnifique danse ? Interprété par la magnifique Madhuri Dixit ( qui joua aussi dans Devdas,voir ci-dessous. Avant tout, danseuse classique avant de se lancer dans la Bollywood Dance, elle est considérée comme étant la meilleure danseuse dans la catégorie Actrice.

Mes cours à la fac d'hindi ont commencé, ainsi que mon projet professionel.
Projet professionel, vous avez bien lu.
Figurez-vous, je naviguais sur internet, en esseyant desespérément de trouver un festival de Bollywood, (il doit y en avoir au grand maximum trois par ans) dans l'optique de pouvoir visionner sur grand écran ce septième art. Après avoir chercher longuement, finallement, je finis par aboutir sur un festival Spécial Sharukh Khan (king of Bollywood :love:) le 31 octobre, 1 et 2 novembre.
En dessous de l'annonce, était inscrit " à la recher de bénévole, hotesse d'accueil, personne sachant manier power point ..."
Ni de une, ni de deux, j'envoie un email aux organisatrices. Le soir- même, je reçois une réponse positive (c'était un jeudi soir). Il y avait donc une réunion le samedi même (samedi dernier donc) pour la répartition des tâches.
Pour ma part, il a été décidé (avec un grand engouement) d'être hotesse d'accueil le vendredi et le samedi. En ce qui concerne le dimanche, je serai en régi (vous savez, dans la salle avec les bobines de films trainant partout, avec la caméra toussa =p). Mon rôle sera de faire défiler manuellement (s'il vous plaît) les sous-titres un par un au moment exact ou les acteurs parlent. 5je vous raconte pas la précision, le faite que je dois connaitre le film sur le bout des doigts (durée 2h30), mais surtout la pression. Mais je tenais à le faire, je voulais expérimentée de tout.
Au sommaire, buffet indien, danse indienne, débat, films incluant Sharukh...
Tout cela dans une décoration totallement refaite, à l'indienne.
Je vais prendre mon pied à décorer.

Le Mythe de Devdas et de Paro, un amour impossible. Magnifique film, probablement un des meilleurs. Avec Sharukh Khan et Ashwaryai Rai


Dans mes acteurs préférés, je citerai bien donc Sharukh Khan, Kajol :love:, Aamir Khan, Rani Mukherji, Hritish Rohan, Amitab Bacchan, Ashwaryai Rai, Madhuri Dixit ( spécialement pour sa manière de dancer)...

Je tenais à faire une parenthèse sur un point qui me semble assez important. En aucun cas il ne faut comparer ce style à une comédie musicale. Quand vous aurez vu un de ces films, vous comprendrez. Il n'y a pas non plus uniquement des musiques traditionnelle.
Moi, qui n'aime pas certains styles musicaux (tels que le rap, rnb ..), trouve incroyable de pouvoir aimer n'importe quelle musique d'un de ces films.
La preuve en image, avec un très bon Film appelé Dhoom 2 (Rock), Hritish Rohan et encore une fois la belle Ashwaryai Rai.



Et je vous quitte sur deux très belles musiques, avec le couple fétiche du cinéma indien, Kajol et Sharukh Khan dans K3G ( la famille indienne). j'attache beaucoup d'importance à ce film car c'est le tout premier que j'ai vu. Il a fait naître cette passion pour l'Inde, et sans lui, je ne serai pas là, à faire tout ca.
Le casting de ce film est impressionant : Amitab Bacchan et sa femme, Sharukh Khan, Kajol, Hritish Rohan, Rani Mukherji, Kareena Kapoor.. et encore pleins d'autres. La deuxième vidéo sera celle qui conclura mes pensées sur cet univers, c'était ZE music pour moi.








Fermeture du rideau..